Pressez F11 pour passer en mode Plein écranUtilisateur non enregistré (scores non mémorisés) Identification
AMI Collège [www.amicollege.com] Sommaire » Balades mathématiques » Dessiner en perspective : deux modes de représentation (1/3)
 Bienvenue sur AMI Collège ! Identifiez-vous si vous êtes un utilisateur enregistré.
Dessiner en perspective : deux modes de représentation[1][2][3]
Représenter un objet de l'espace (à 3 dimensions) sur une feuille de papier (surface plane à 2 dimensions) pose un problème. Il faut s'imposer des contraintes et respecter certaines conventions pour donner au mieux l'illusion de perspective. Deux principes peuvent être utilisés...
Remarque : les arêtes cachées, ci-dessous en traits fins, doivent normalement être dessinées en pointillés.

1. La perspective cavalière
Elle consiste à dessiner les arêtes fuyantes parallèles.
Elle est adaptée pour les petits objets et les formes géométriques.
C'est la plus facile à utiliser et elle conserve plusieurs propriétés des figures.

Voici trois représentations d'un cube en perspective cavalière : avec une face avant frontale, une arête avant frontale, ou juste un sommet.
Vous pouvez déplacer les points colorés ci-dessous pour modifier le point de vue.

2. La perspective d'art
Elle est plus esthétique et représentative de la réalité.
En effet, nos yeux étant décalés, lorsque nous 'visons' un point lointain nous obtenons une perspective fuyante.
Cependant, par simplicité, ce n'est pas celle que nous utiliserons en géométrie.

Voici deux représentations d'un cube en perspective d'art : avec un ou deux point(s) de fuite situés sur une ligne d'horizon.
Vous pouvez déplacer les points colorés ci-dessous pour modifier le point de vue.

Page suivante|Retour au menu